Google Chrome vous avertit si vos mots de passe ont été volés

Google Chrome vous avertit si vos mots de passe ont été volés

Le navigateur Web Google Chrome est maintenant capable de vous avertir si vos mots de passe ont été volés. Il vérifie si vos identifiants, login et mots de passe, sont compromis. Plus précisément, le navigateur vous indique si vos informations de connexion ont été divulguées dans une fuite de données d’un site ou d’une application victime de piratage.

Lorsque vous saisissez vos informations d’identification sur un site Web, Chrome peut maintenant vous avertir du vol de vos données. Ceci, si votre nom d’utilisateur et votre mot de passe ont été compromis dans une violation de données d’un site ou d’une application. De plus, le navigateur de Google vous suggérera de les changer partout où ils ont été utilisés.

Google Chrome, la vérification des mots de passe évolue

En fait, cette technologie est apparue pour la première fois au début de l’année. Tout d’abord, comme une extension Chrome, sous le nom « Password Checkup ». Ensuite en octobre, elle a été intégrée dans les fonctionnalités de vérification des mots de passe dans votre interface de compte Google. Dans cette interface, vous pouvez y accéder avec ce lien, il est possible d’effectuer une analyse de vos mots de passe enregistrés à tout moment. Le résultat vous indique si un mot de passe a été piraté et également s’ils sont réutilisés ou peu sécurisés.

Chrome vérifie si votre mot de passe a été volé pendant votre navigation

Et maintenant, cette fonctionnalité est intégrée directement lors de votre navigation et des connexions que vous effectuez automatiquement avec vos mots de passe stockés dans Chrome.

Chrome vérifie si votre mot de passe a été volé pendant votre navigation

Vous pouvez le contrôler dans les paramètres de Chrome sous Sync et services Google. Pour l’instant, Google déploie progressivement cela pour l’ensemble des utilisateurs de Chrome. Donc si l’option n’est pas encore disponible dans vos paramètres, il faudra attendre encore un peu.

La navigation sécurisée de Google gère une liste sans cesse croissante de sites dangereux sur le Web. Elle partage ces informations avec des webmasters ou d’autres navigateurs, afin d’améliorer la sécurité sur le Web. La liste est actualisée toutes les 30 minutes. Ces informations protégent plus de 4 milliards d’appareils par jour contre différentes menaces de sécurité, y compris le Phishing.

Chrome améliore les protections contre le Phishing

Malgré ces mesures, certains sites de Phishing passent à travers cette fenêtre de 30 minutes, soit en changeant rapidement de domaine, soit en se cachant des robots de Google. Afin de se prémunir de ces sites, Chrome propose maintenant une protection anti-hameçonnage en temps réel sur PC. Cette dernière vous avertit lorsque vous visitez des sites malveillants pour 30% de cas supplémentaires. Au départ, Google déploiera cette protection pour les utilisateurs avec le paramètre « Améliorer les recherches et la navigation » activé dans Chrome.

Concrètement, la protection prédictive contre le Phishing vous avertit si vous saisissez le mot de passe de votre compte Google sur un site que Google soupçonne de Phishing. Cette protection est en place depuis 2017. Et aujourd’hui, la société étend encore la fonctionnalité. Ceci afin qu’elle vous protège même si la synchronisation n’est pas activée dans Chrome.

De plus, cette fonctionnalité fonctionnera désormais pour tous les mots de passe que vous stockez dans le gestionnaire de mots de passe de Chrome. Des centaines de millions d’utilisateurs supplémentaires bénéficieront désormais des nouveaux avertissements, pour les inciter à modifier leurs information de connexion.

Le Phising, la menace principale sur le Web

Comme nous le montre le graphique ci-dessous, la principale menace sur le Web aujourd’hui, c’est le vole des identifiants de connexions. Ceci à l’aide de site de Phishing.

Le Phising, la menace principale sur le Web

A lire aussi

GeeKanJi
100% digital, développement et technologie. Qui se connectera, verra! N'hésitez pas à me suivre sur Twitter.

A lire

Laissez un commentaire