BattleTech Test et Avis : Un super jeu tactique à la XCOM

BattleTech, voici notre test d’un jeu de stratégie à la XCOM. Le titre est sortie depuis le 24 avril 2018, et nous en avons profité pour nous jeter sur ce jeu. Si pour vous, un bon jeu de stratégie se résume à une série de décisions intéressantes, la suite devrait vous plaire. C’est là que BattleTech excelle. Harebrained Schemes a pris le jeu de table de science-fiction (plus connu par les joueurs PC comme base de la série MechWarrior) et l’a adapté à la formule XCOM d’une manière qui fait ressortir le meilleur des deux mondes.

Pour commencer notre test, nous nous lançons dans la bataille avec quatre mechs bipèdes dans des combats au tour par tour. Contrairement à beaucoup de ses pairs tactiques, BattleTech n’utilise pas de grille. C’est un jeu de guerre beaucoup plus granulaire, vous demandant de faire attention non seulement à la position de chaque mech mais aussi à son degré de rotation, sa vitesse et relation avec son environnement.

BattleTech Test et Avis - gameplay

BattleTech Test – Un gameplay hautement tactique

Voici un exemple du déroulement d’une bataille dans BattleTech. Profitant du bonus d’initiative accordé aux unités légères, votre adversaire active son mécanisme d’escarmouche de Jenner. Ensuite il le fait sprinter dans une position sur les flancs des unités ennemis, légèrement éloigné.

Le fait de se déplacer sur une distance plus longue lui confère plusieurs buffs d’évasion. De plus le fait de se déplacer dans les arbres lui fournit une couverture. En réponse, vous déplacez votre mec moyen Wolverine dans une position de tir. Mais l’action évasive de Jenner rend vos chances de toucher assez basses.

BattleTech Test et Avis - strategie et tactique

Cependant, ce Wolverine est piloté par un mechwarrior avec la capacité Sensor Lock. Cette capacité permet de retirer deux buffs d’évasion du Jenner et de le révéler à vos autres unités. Cela permet à votre Trebuchet mech plus lourd de lancer une attaque indirecte avec ses missiles à longue portée: ce tir de barrage touche lourdement le Jenner, infligeant des dégâts critiques, stoppant net sa tentative de flanquement.

Mais vous avez engagé deux mechs pour gérer ce qui pourrait bien être une feinte. Et maintenant votre adversaire a l’opportunité d’exploiter votre nouvelle position. Ainsi des situations comme celle-ci sont le cœur même de BattleTech, comme tout bon wargame. C’est vraiment l’aspect qui m’a plu durant ce test.

Les subtilités de BattleTech

BattleTech Test et Avis - mechs

Le fait qu’il s’agit d’un jeu avec des véhicules, plutôt que des soldats, est vital. Les Mechs subissent des dégâts en fonction de l’angle précis de chaque assaut, avec des couches d’armures protégeant des composants spécifiques, des armes et des munitions logés dans l’un des 11 segments du corps.

Mais BattleTech ne s’arrête pas là. Vous devez également tenir compte de la chaleur générée par vos armes, de la capacité de chaque mécanisme à se maintenir au frais et de votre environnement: un Orion debout dans une rivière peut tirer indéfiniment, alors qu’un Orion debout sur une colline exposé surchauffera rapidement. Il y a aussi la stabilité à considérer: prendre trop de coups successifs, ou un coup critique aux jambes, et un robot peut tomber avec des conséquences potentiellement dévastatrices.

Tout cela est conduit par la logique interne de l’univers BattleTech, qui s’étend des rouages internes de chaque robot à la technologie utilisée pour les voyages interstellaires et les communications. Devenir un meilleur commandant signifie comprendre les forces et les faiblesses exactes de chacun de vos combattants. Les nouveaux joueurs feront inévitablement des erreurs, comme moi au début du test! Mais avec l’expérience vient un sens gratifiant de la compréhension et finalement de la maîtrise.

L’interface riche de BattleTech

L’interface utilisateur a tellement d’informations à transmettre qu’elle peut sembler un peu écrasante au début. Mais avec le temps et une plus grande aisance, j’ai appris à apprécier combien elle parvient à exprimer la richesse du jeu avec finalement relativement peu d’éléments. BattleTech n’a pas de fonction d’annulation pour un tour qui a mal tourné, il est donc essentiel de savoir exactement où vos mechs finiront après un coup, ce qu’ils pourront voir et qui pourra les voir.

Comprendre l’interface, pour mieux planifier

En fait, l’interface utilisateur de BattleTech y parvient avec succès. Il y a aussi beaucoup de détails à approfondir. Alors qu’au début, vous pourriez voir une signature rouge sur les scanners à longue portée et ne pas savoir quoi faire. Avec plus d’expérience, vous apprendrez à prêter attention aux signatures radar, améliorant votre compréhension des différents types de mech, pour planifiez en conséquence.

L’interface de BattleTech n’est pas parfaite. L’annulation d’un mouvement planifié ou d’une attaque n’est pas intuitive. Et ce qu’un mech donné peut voir et tirer ne s’aligne pas toujours parfaitement avec le champ de bataille. De plus, l’indicateur de ligne de visée peut vous indiquer que vous avez un tir non obstrué sur un adversaire de l’autre côté d’un gros rocher. Et dans les cas les plus bizarres, cela vous permettra de tirer avec précision à travers la géométrie de niveau. L’essentiel est que l’indicateur de ciblage soit toujours correct, indépendamment de ce que vos yeux pourraient vous dire. Mais cet aspect du jeu tactique pourra certainement être un peu amélioré dans les prochaines mises à jour.

Test – La campagne solo de BattleTech

Dans la campagne solo, vous prenez le rôle d’un commandant mercenaire entraîné dans une guerre entre de grandes maisons en marge de la civilisation humaine. Votre objectif principal n’est pas simplement de gagner des batailles: c’est de payer les factures, de constituer votre liste de mechwarriors et de vaisseaux de guerre, et d’améliorer le vaisseau qui vous transporte de planète en planète.

Comme dans XCOM, cette couche stratégique confère un intérêt supplémentaire à chaque bataille. Lorsque l’un de vos pilotes subit un feu nourri, vous devez envisager de l’éjecter, ou risquer de le perdre pour toujours.

BattleTech Test et Avis - vaisseau

BattleTech est un jeu beaucoup plus dense que XCOM. Et en tant que tel, les conséquences du succès et de l’échec sont plus intéressantes. Vous pourriez gagner une bataille mais perdre les bras de l’un de vos meilleurs mécanos, encourant des réparations longues et coûteuses. Voire même un long voyage pour trouver et remplacer un équipement rare.

D’autre part, vous pourriez être désespérément surpassé dans une bataille. Mais si vous pouvez remplir un seul objectif avant de battre en retraite. Alors ce ne sera pas une défaite complète et vous gagnerez un paiement partiel. Alors que ce paiement vous permettra d’entretenir votre équipements pendant un autre mois, fuir peut vous donner l’impression d’une victoire comme c’est rarement le cas dans ce type de jeu. Et ce genre de situation, de décision vient fortement enrichir l’intérêt du jeu.

Notre avis sur BattleTech

Il y a une longue série de missions guidées par l’histoire. Et même si elles sont facultatives, elles offrent souvent les meilleures récompenses. De plus, elles vous permettent d’accéder à certaines fonctionnalités du jeu. J’ai aimé l’histoire et la structure de la campagne ouverte. Néanmoins, les éléments RPG de la campagne sont sous-développés. Lorsque vous créez votre personnage, vous construisez son arrière-plan grâce à un questionnaire. Mais les choix que vous faites ne semblent pas avoir beaucoup d’impact.

De même, chacun de vos pilotes a une série de mots-clés qui définissent qui ils sont : criminel, soldat, noble, etc. Mais cela ne semble jamais avoir une influence sur les batailles ou l’histoire de BattleTech. Cela ressemble à des systèmes qui ne sont pas tout à fait finalisés. Mais encore une fois, les mises à jour futures peuvent venir compléter ces éléments. Cependant il s’agit de fonctionnalités secondaires, et l’expérience de jeu n’est pas impactée. Le plaisir de jouer demeure excellent pour ce titre.

Chaque combat comporte des risques

Il peut aussi y avoir des moments frustrants dans BattleTech. Étant donné le caractère risqué que peut avoir chaque mission. Prendre un critique qui met l’un de vos meilleurs pilotes hors d’état de marche pendant un mois est plutôt désagréable. La tendance de l’IA à se concentrer sur l’exploitation de la faiblesse peut également donner lieu à des situations difficiles.

La réponse est de prendre le moins de risques possible, ce qui est une bonne leçon tactique. Mais ralentit considérablement le jeu. En mode Escarmouche, où les combattants mettent en jeu des forces correspondantes, ce n’est pas un problème.

BattleTech Test et Avis - equipement

BattleTech – Le test en bref

C’est un excellent titre, pour ceux qui aiment le genre XCOM. Il ne faut pas attendre de l’action rapide, mais plutôt des phases de réflexion et de planification. La gestion du vaisseau, des mechs et mechwarrior ajoute un véritable intérêt au jeu.

De plus, la gestion des missions et les conséquences des combats sont une grande réussite dans BattleTech. Néanmoins, certaines fonctionnalités ne semblent pas complètement implémentée, comme l’aspect RPG et son influence dans le gameplay. Par ailleurs, la gestion de la difficulté des missions est parfois surprenante. Certaines missions seront difficiles, d’autres faciles.

BattleTech se concentre essentiellement sur la partie solo. La campagne est prenante et riche et nous l’avons beaucoup apprécié durant le test. L’aspect PVP est bien présent. Il n’offrira pas de longues heures de jeux, mais ce n’est pas vraiment l’objectif de ce genre de jeu. En conséquence, nous n’avons pas poussé très loin notre test de la partie PVP. HareBrained Schemes et Paradox nous livre un très bon titre de stratégie, tactique avec un aspet RPG. Vous avez essayé BattleTech ? Vous en pensez quoi ? Dites-nous tout dans les commentaires.

A lire aussi : God of War Test et Avis : Violemment brillant!

Alban
Maitre Yoda du FPS à la souris. Émissaire de la culture Gaming ! A la recherche de la News pour les gouverner toutes. Rédacteur pour Cosmo-games.com avec une envie insatiable de lancer une partie !

A lire

3 Commentaires

Laissez un commentaire