Netflix, Amazon et Disney: l’alliance contre les sites de partage de compte

Les sites illégaux de partage de compte Netflix et autres services de SVOD dans la ligne de mire

Netflix, Amazon et Disney, l'alliance contre les sites de partage de compte

Netflix, Amazon et Disney partent bien en guerre contre les sites de partage de compte. Rassurez-vous, il ne s’agit pas du partage de compte Netflix ente amis ou en famille. Ce qui inquiète les géants du streaming, ce sont les sites pirates, ceux qui proposent par exemple de vous vendre des comptes Netflix à des prix fortement réduit.

Les services de partage de compte Netflix sont les plus connus. Il y a ceux qui vendent des comptes Netflix piratés. Puis ceux, qui possède des comptes valides, mais les partagent avec un nombre important d’utilisateurs à l’aide d’un site ou autre service numérique.

En fait, il s’agit d’une bataille contre ceux qui font de l’argent de manière organisée et à grande échelle avec le partage de compte Netflix ou d’autres services de SVOD.

Les sites de partage de compte Netflix, Amazon Prime Video et Disney+ en ligne de mire

Après la répression des services de télévision en streaming piratés et des sites offrant un accès illégal aux films encore en salle, c’est maintenant les sites de partage de compte qui sont visés.

Un consortium juridique soutenu par de grands studios hollywoodiens, des géants de la vidéo SVOD et de grands distributeurs de télévision vise le partage de mots de passe et d’autres méthodes utilisées par les consommateurs afin d’accéder au contenu sans autorisation appropriée.

L’alliance pour la créativité et le divertissement (ACE), ce groupe a déjà mis fin à l’activité de groupe de pirate tel que DragonBox et Set TV. Par ailleurs, il a aussi contribué à la fermeture récente d’Omniverse One World Television. Et ce groupe a annoncé mercredi 30 octobre, la création d’un nouveau groupe de travail axé sur la réduction des accès non autorisés au contenu.

« L’alliance offrira la possibilité de partager les meilleures pratiques et informations sur ce qui facilite l’accès non autorisé, notamment le partage illégal de mot de passe et le cryptage inadéquat », a déclaré un responsable de l’ACE par courrier électronique.

Des service illégaux commercialisent et vendent du contenu non autorisé

Le nouveau groupe de travail ouvre de nouvelles perspectives à ACE et à son équipe juridique. Ces derniers ont eu du succès dans les affaires pénales impliquant des services qui utilisent Internet pour commercialiser et vendre des services de télévision payante illégaux. Ces services illégaux fournissaient un accès numérique non autorisé à des émissions de télévision et des films, y compris les titres encore en salle.

Dans le même temps, les plateformes de streaming légales ont acquis une position importante dans les médias. La SVOD change nos habitudes et certaines générations ne regardent plus la télévision, au profit des plateformes de Streaming. Mais cette nouvelle manière de consommer, entraîne de nouveaux défis, tels que le piratage et les accès non autorisés, ce qui compromet la viabilité économique des plus fragiles.

Les membres d’ACE comptent de nombreux grands noms du secteur de la télévision et du divertissement, notamment Comcast (avec NBCU et Sky), AMC Networks, BBC Worldwide, CBS, Disney / Fox, Discovery Networks, Bell Media, Netflix, Hulu, Sony Pictures, Paramount Pictures. , Metro-Goldwyn-Mayer, Viacom, Lionsgate et Telemundo, entre autres.

A lire aussi

Laisser un commentaire