OLED vs Mini LED
|

OLED vs Mini LED : comparaison des deux technologies d’affichage TV

Comparaison entre de l’OLED vs le Mini LED, deux technologies d’affichage pour les téléviseurs. Tout d’abord, il est important de noter que l’OLED représente une technologie d’affichage complètement distincte par rapport au LCD. A l’inverse le Mini LED constitue une amélioration des écrans à cristaux liquides (LCD), plus précisément en ce qui concerne le rétroéclairage.

Actuellement, il existe deux grandes technologies d’affichage sur le marché : l’OLED et le LCD (comprenant le Mini LED, le QLED, le Neo QLED, le NanoCell, etc.). Les dalles LCD classiques demeurent les plus courantes et sont caractérisées par leur coût de production relativement bas. Les technologies comme le QLED, le NanoCell et d’autres, qui intègrent un filtre Quantum Dot, améliorent les performances des écrans LCD. Le Mini LED va encore plus loin en poussant la technologie LCD à évoluer de manière significative. Son rétroéclairage basé sur des Mini LED offre une précision accrue avec un meilleur contrôle des zones lumineuses. Cela se traduit par une gestion améliorée du contraste et des pics de luminosité, permettant ainsi à la technologie LCD de rivaliser avec l’OLED.

Selon les prévisions de Display Supply Chain Consultants (DSCC), la production de dalles Mini LED devrait continuer à progresser jusqu’en 2024, puis se stabiliser en 2025. Parallèlement, la production de dalles OLED devrait augmenter, ce qui devrait se traduire par une augmentation de leur part de marché. De plus, dans les salons d’exposition, nous commençons à voir l’arrivée du Micro LED, cependant, les coûts de production demeurent encore trop élevés pour le grand public. Tout comme pour l’OLED à ses débuts, il faudra encore attendre plusieurs années avant que le Micro LED puisse être envisagé comme une alternative crédible à l’OLED.

A lire : Bons Plans TV : meilleures promos du moment

Comparaison générale OLED vs QLED vs Mini LED

OLED ou LCD LED

Pour faire simple, l’OLED a l’avantage d’un contraste infini, d’un noir parfait et d’un temps de réponse quasi instantané. L’OLED contrôle chaque pixel individuellement, ce qui permet un excellent contrôle de la luminosité, du contraste. En revanche, il a une luminosité limitée, ce qui ne sera pas gênant tant que votre pièce est modérément éclairée ou sombre. Le rendu HDR est limité par les pics de luminosité, cependant une pièce obscure améliore nettement ce rendu. De plus, l’OLED a un risque de marquage, il est très limité mais on ne peut pas l’exclure.

Le QLED de Samsung offre une meilleure luminosité par rapport à l’OLED, il est donc plus adapté dans une pièce très lumineuse. Par ailleurs, il n’y a aucun risque de marquage. Ses pics de luminosité sont meilleurs ce qui offre un bon rendu HDR. En revanche, il souffre des défauts du rétroéclairage LCD. Pour pallier cela les modèles moyens et haut de gamme dispose d’un rétro éclairage par zone (Gradation locale ou Local Dimming). La technologie NanoCell de LG est similaire au QLED de Samsung, d’un côté Samsung utilise des dalles VA et LG des dalles IPS.

Pour finir, le Mini LED arrive sur le marché, avec des marques comme TCL, Samsung et autres. Il s’agit d’une amélioration du rétroéclairage des TV LCD. Le rétroéclairage se fait à l’aide de Mini LED, ce qui permet un contrôle plus fin de la luminosité. Ce qui permet d’obtenir des pics de luminosité plus important et par conséquence un meilleur contraste. Les noirs sont aussi plus profonds. Sur le papier, c’est le compromis idéal entre les technologies LCD et OLED.

OLED vs Mini LED : un contrôle par pixel

L’avantage principal de l’OLED est son éclairage par pixel. L’OLED est une technologie auto-émissive, ce qui signifie que chaque pixel est sa propre source de lumière, permettant un contrôle total de la luminosité et du contraste.

Si la technologie Mini LED est destinée à améliorer considérablement le contrôle du rétroéclairage des téléviseurs LCD, elle n’offre pas un contrôle au niveau du pixel comme l’OLED. Cependant, les téléviseurs Mini LED offre une nette amélioration du nombre de zone du rétroéclairage (Local Dimming). Le nombre de zone varie en fonction des téléviseurs et bien sûr du tarif. Actuellement Samsung évoque 700 zones, d’autres marques annoncent plus de 1000 et parfois plus. C’est une grande amélioration par rapport aux téléviseurs LCD existants. Mais en comparaison, l’éclairage par pixel de l’OLED signifie qu’un téléviseur 4K possède effectivement plus de huit millions de zones.

Avec l’OLED, il est possible d’éclairer un seul pixel avec un blanc éclatant sur un fond noir, le contrôle est total. Sur un téléviseur Mini LED, c’est loin d’être le cas, les pixels s’allument par zone. Avec les 700 zones annoncées par Samsung, cela représente environ 11 000 pixels. Avec un nombre de zone plus élevé comme 3000 zones, cela donne des blocs de 2 764 pixels.

En d’autres termes, l’éclairage de précision pour des objets très détaillés ne sera toujours pas possible avec les Mini LED. Les pics de luminosité seront un avantage du Mini LED, mais il ne sera pas possible de supprimer complètement les effets de halos lumineux autour des objets très contrastés.

OLED vs Mini LED : l’OLED a l’avantage grâce à ses pixels auto émissifs, un contrôle de la lumière par pixel.

La luminosité, OLED vs Mini LED

TCL TV 115 pouces miniLED - le plus grand téléviseur miniLED

Les téléviseurs OLED ont une luminosité limitée. Ce qui n’est pas un problème puisque les noirs sont parfaitement noirs, le contraste est infini. Cela est particulièrement vrai dans une pièce sombre ou modérément éclairée. En revanche, si votre pièce baigne dans la lumière, la luminosité de l’OLED peut alors se révéler insuffisante. A noter, la luminosité des téléviseurs OLED ne cesse d’augmenter avec le temps, cependant les téléviseurs LCD auront toujours l’avantage sur ce point.

En effet, les panneaux OLED existants atteignent généralement moins de 200 nits de luminosité soutenue sur l’ensemble du panneau, tandis que les téléviseurs LCD rétroéclairés par LED les plus lumineux peuvent atteindre 800 nits sur l’ensemble du panneau. Le Mini LED permet d’améliorer cette valeur sur l’ensemble de l’écran mais aussi les pics de luminosité. Mais n’oubliez pas que la luminosité pure n’est pas la seule valeur qui compte pour la qualité du rendu HDR. Dans une pièce modérément éclairée, il faudra baisser la luminosité.

La luminosité OLED vs Mini LED : le Mini LED offre une plus grande luminosité, idéale dans une pièce très lumineuse.

Temps de réponse et latence : OLED vs Mini LED

Ces deux métriques sont différentes. La latence (ou Input Lag) est la mesure du délai entre l’émission du signal et l’affichage à l’écran. Concrètement, c’est la sensation de réactivité entre l’action sur votre manette de jeu et le résultat à l’écran. Plus la latence est faible, plus la sensation de réactivité est bonne. La latence dépend du traitement électronique, c’est donc une valeur moins dépendante des technologies OLED ou Mini LED. Néanmoins l’OLED dispose de moins de couche à synchroniser, il est donc plus facile d’obtenir une excellente latence. Pour les téléviseurs Mini LED, la latence est moins homogène entre les différentes marques et modèles.

Le temps de réponse d’un pixel est le temps nécessaire aux pixels pour changer de couleur, luminosité. Plus le temps de réponse est élevé, plus les images en mouvement sont nettes. Ce n’est pas le seul facteur a amélioré la netteté des images en mouvement, mais il y participe grandement. Les dalles LCD avec ou sans Mini LED nécessite de modifier la position des cristaux liquides qui filtre la lumière du rétroéclairage. Ce processus a été accéléré ces dernières années, mais il prend encore du temps.

A l’inverse la technologie OLED offre un excellent temps de réponse, puisqu’elle contrôle directement la luminosité du pixel. Le temps de réponse est quasi immédiat, comme nous l’avons vu lors du test du LG C1. Cet excellent temps de réponse donne une excellente impression de fluidité, même à 60 Hz.

OLED vs Mini LED : l’OLED offre un temps de réponse quasi instantané.

Comparaison des angles de vue

Mini LED ou LCD, l’approche de base, qui consiste à faire passer de la lumière à travers un réseau de cellules à cristaux liquides, reste inchangée. Les mêmes limites intrinsèques restent les mêmes, notamment la perte des couleurs lorsque l’on regarde le panneau hors axe.

Les panneaux OLED sont absolument parfaits en ce qui concerne les angles de vision. La lumière est générée par le pixel, l’OLED présente des angles de vision nettement supérieurs à ceux de la technologie LCD, y compris le Mini LED.

OLED vs Mini LED : l’OLED offre de meilleurs angles de vision.

Précision des couleurs et qualité du rendu

Le filtre Quantum Dot (ou points quantiques) ont permis aux téléviseurs LCD de faire un bond en avant en termes de précision des couleurs, de luminosité des couleurs et de volume des couleurs. Ce qui les place légèrement au-dessus des téléviseurs OLED, avec des couleurs potentiellement plus saturées et éclatante avec la forte luminosité. Mais attention ce niveau de saturation sera très peu utilisé dans des conditions réelles.

Le match des couleurs OLED vs Mini LED : Mini LED avec une très légère avance.

Le rendu HDR, comparatif OLED vs Mini LED

Bon Plan TV LG 65G3 OLED

Ceux qui recherchent des téléviseurs à large gamme de couleurs ou HDR trouveront des modèles de téléviseurs OLED et Mini LED qui conviennent. Le meilleur taux de contraste de l’OLED va lui donner un léger avantage en termes de HDR à condition d’être dans une pièce sombre. En revanche, le HDR sur un écran de télévision Mini LED a un avantage car il peut produire des couleurs bien plus saturées à des niveaux de luminosité extrêmes que l’OLED ne peut pas égaler.

Le rendu HDR OLED vs Mini LED : égalité

La durabilité

Le Mini LED est une nouvelle technologie de rétroéclairage. Pour le reste, il s’agit de la même technologie que les autres TV LCD, mais avec des LED plus petites et plus nombreuses. Cela signifie que l’endurance et la fiabilité ne devraient pas être un problème.

Ce n’est pas le cas de l’OLED. Le « O » de OLED signifie organique, et c’est là que les problèmes commencent. Pour faire court, les panneaux OLED sont constitués de minuscules LED organiques rouges, vertes et bleues. Malheureusement, les LED bleues se dégradent plus rapidement que les autres. À terme, cela peut modifier l’équilibre des couleurs des pixels individuels. Cela tend à se produire plus rapidement lorsqu’une image persistante est affichée, comme un menu de système d’exploitation. Il peut en résulter un marquage ou « burn in », c’est-à-dire une image fantôme persistante à l’écran, même lorsque quelque chose de complètement différent est affiché. Aujourd’hui, les fonctionnalités ASBL pour réduire le risque de marquage sont de plus en plus efficaces. Dans certains cas d’usage, elles peuvent être trop présente et assombrir l’image momentanément.

Cependant, l’effet de brûlure des OLED peut être atténué par diverses mesures et n’est pas vraiment un problème pour les derniers téléviseurs OLED. Mais il n’en reste pas moins que la technologie OLED à base de LED organique est moins robuste que les rétroéclairages LED conventionnels.

Le match de l’endurance OLED vs Mini LED : Mini LED gagne !

A lire : Promo Neo QLED

OLED vs Mini LED : le prix

Jusqu’à présent, les téléviseurs OLED ont clairement été l’option la plus chère. Les premiers en OLED sont au-dessus des 1 000 €. Le coût de production est encore élevé, pour rentabiliser les chaines de production, il faut un gros volume de vente. Ce qui est un véritable frein pour porter cette technologie sur les écrans PC, le volume de vente n’est pas suffisant pour l’instant.

Toutefois, le tarif de l’OLED baisse avec le temps. A l’inverse, le Mini LED profite des chaines de productions LCD, le tarif est plus abordable. La mise en œuvre des Mini LED demeure plus complexe et plus coûteuse que toute autre technologie de rétroéclairage LCD antérieure. Certains analystes industriels pensent que les panneaux Mini LED sont si complexes à fabriquer qu’ils ne sont que 10% moins chers que les écrans OLED existants. Si cette comparaison est valable pour les 55 pouces, elle est un peu moins pour les 65 pouces et nettement moins pour les très grandes tailles (75, 85, 95 …).

Le prix OLED vs Mini LED : pour l’instant le Mini LED est moins chère en particulier sur les grandes tailles.

Conclusion OLED vs Mini LED

L’OLED a encore de nombreux avantages et une marge de progression. Le Mini LED atteint ses limites, en termes de nombre de zone et de luminosité. TCL a été un des premiers à sortir des téléviseurs Mini LED et il offre un tarif intéressant avec son TCL C845. Le Neo QLED de Samsung comportent plus de zones d’éclairage, mais son tarif est nettement supérieur.

Le nombre de zones du Mini LED permet de réduire les effets de Blooming, halo de lumière autour des objets lumineux. Plus le nombre de zones est élevé, moins l’effet de halo est présent. En revanche, plus ce nombre est élevé plus le prix augmente. De plus, un nombre élevé signifie qu’il est plus compliqué de synchroniser l’ensemble (avec des technologies comme le VRR).

De même, nous ne connaissons pas la marge de progression des dalles OLED. Mais si l’on considère l’ensemble des critères que nous avons vu, la capacité de l’OLED à contrôler individuellement chaque pixel lui donne un net avantage. En OLED, le LG C3 de 2023 ou le LG C2 de 2022 font références et offrent d’excellentes performances.

A lire aussi

Si vous appréciez nos articles, ne manquez les prochains en vous abonnant à Cosmo Games sur Google News, vous pouvez également nous suivre sur X (ex Twitter). C'est un excellent moyen pour nous soutenir. De même, n'hésitez pas à partager vos réactions, commentaires ou remarques dans les commentaires, afin d'enrichir le contenu, de mieux comprendre et intégrer les différents points de vue.

Publications similaires

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires