Sony abandonne OLED 2024
|

Pourquoi Sony se tourne vers le Mini LED et délaisse les TV OLED

Dans un changement significatif de technologie d’affichage, Sony a décidé d’abandonner l’OLED pour le Mini LED pour sa télévision phare de 2024. Cette décision est prise malgré la popularité de l’OLED parmi les amateurs de télévision en raison de sa qualité d’image supérieure. Cette annonce soulève des questions sur la direction stratégique de Sony et également sur les véritables raisons. D’autant plus que leur Bravia A95 L QD-OLED a été une référence en 2023.

En 2024, la stratégie de Sony de délaisser l’OLED est surprenante, sachant que selon des analystes la production de Mini LED devrait stagner en 2025 au profit des dalles OLED. Comme nous allons le voir, il est possible que la raison annoncée par Sony ne soit pas l’élément principal.

Pour le moment, c’est le modèle phare 2024 de la marque qui est concerné par l’abandon de la technologie OLED au profit du Mini LED. Il est possible que Sony sorte d’autres téléviseurs OLED moins haut de gamme, mais la société n’a pas communiqué sur ce point et des doutes subsites.

Les raisons qui poussent Sony à abandonner l’OLED au profite du Mini LED sur son modèle phare

Sony attribue sa décision à l’introduction de son moniteur de mastering BVM HX310 utilisé par les professionnels. Il est capable de produire 4 000 cd/m² de luminosité maximale. Selon Sony, ce moniteur pourrait inciter les créateurs de contenu à rechercher des niveaux de luminosité HDR plus élevés dans leurs productions. Pour reproduire de tels niveaux de luminosité, Sony doit se tourner vers la technologie Mini LED, qui offre une luminosité plus élevée. Il s’agit là de l’explication officielle, cependant d’autres arguments peuvent expliquer ce changement de stratégie alors que les plus grands constructeur LG et Samsung se tourne vers l’OLED.

Le facteur de coût n’est pas mentionné par Sony comme argument principal, pourtant c’est un critère qui joue sans doute un rôle majeur dans ce changement. Les panneaux LCD Mini LED sont moins chers que les panneaux OLED, en particulier dans les tailles plus grandes, ce qui permet de réaliser plus de profit. La production de dalles OLED reste encore limité et la société n’a peut-être pas trouver d’accord intéressant avec LG et Samsung. A noter, cette année même Samsung a fait appel à LG pour proposer une plus grande variété de téléviseurs OLED. Le Samsung S85D OLED de 2024 intègre une dalle fabriquée par LG. Ce qui illustre bien le problème d’approvisionnement en OLED. De plus Samsung a dû négocier un volume important, ce qui pourrait laisser peu de marge de négociation aux concurrents.

Les raisons qui poussent Sony à passer de l'OLED au Mini LED

Une puce plus petite et plus performante

Le pilote LED utilisé dans la dernière technologie de prototype d’écran de Sony est basé sur une toute nouvelle puce propriétaire développée entièrement en interne par la société japonaise. Cette puce est considérablement plus petite que son prédécesseur, ce que Sony affirme être la plus petite puce de ce genre dans le monde de la télévision. Cette réduction de taille permet à un téléviseur d’intégrer un plus grand nombre de mini LED.

Ce petit composant nouvellement conçu est également revendiqué comme capable de fournir la même puissance de performance que son prédécesseur beaucoup plus volumineux, le tout à une fraction du coût de production. Cela permet à l’écran final d’avoir un plus grand nombre de LED, plus de zones de gradation et une luminosité maximale accrue, le tout sans augmenter la consommation d’énergie ni les prix. En fait, Sony prétend que, grâce au contrôle plus localisé de la lumière de l’écran, ce prototype d’écran réduit effectivement la consommation d’énergie par rapport aux téléviseurs mini LED précédents de Sony.

Sony présente son téléviseur phare, le X95 L Mini LED

Sony a présenté son prototype Mini LED, mettant en avant sa capacité à améliorer la qualité de l’image grâce à un contraste amélioré et à une efficacité énergétique accrue. Les innovations comprennent un meilleur contrôle de gradation local, ainsi qu’une puce de pilotage LED plus efficace pour les scènes plus sombres.

Sony a testé son tout nouveau prototype d’écran aux côtés du téléviseur mini LED 65X95L de sa gamme TV 2023. Malgré les éloges reçues par le 65X95L pour sa capacité à contrôler la lumière de manière précise, ses couleurs riches et sa luminosité élevée, le nouveau prototype l’a largement surpassé dans tous les aspects clés du rendu d’image.

Pour commencer, le nouveau prototype a produit des niveaux de luminosité avec chaque élément de contenu de démonstration qui dépassaient largement ceux du 65X95L. Cela s’appliquait aussi bien aux images HDR fortement contrastées qu’aux images HDR globalement lumineuses. La différence de luminosité considérable générée par l’écran prototype a rendu le 65X95L presque terne en comparaison.

Un phénomène de halo réduit mais pas inexistant

De manière tout aussi importante, le prototype a réussi à offrir cette nouvelle luminosité spectaculaire tout en réduisant considérablement le « blooming » (halo lumineux) autour des objets très lumineux. Le prototype d’écran a réussi à faire ressortir les points forts lumineux avec une intensité impressionnante, tout en offrant des niveaux de noir très profonds, presque comparables à ceux des écrans OLED.

Il serait exagéré de dire que le phénomène a été complètement éliminé sur l’écran de démonstration, mais il était nettement moins prononcé que sur n’importe quel autre écran mini LED. Sony a également souligné pendant la démonstration qu’elle travaillait à améliorer encore cet aspect de la performance du prototype.

L’OLED pourrait revenir chez Sony dans les années à venir

Sony présente son téléviseur phare, le X95 L Mini LED

Le passage au Mini LED reflète la position stratégique de Sony sur le marché de la télévision en évolution, en répondant aux tendances émergentes de la création de contenu et de l’efficacité énergétique. Cependant, il est reconnu que l’OLED peut encore être préféré dans certains contextes, tels que les environnements sombres.

Le passage de Sony au Mini LED pour sa télévision phare de 2024 marque un changement significatif dans son approche de la technologie d’affichage. La décision semble être influencée par les dernières avancées en matière de capacités de luminosité, de facteurs de coût et du potentiel de conceptions plus écoénergétiques. Il est fort probable que la marque revienne vers l’OLED dans les années à venir pour son modèle phare.

A lire aussi

A lire également

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires