Star Citizen - Planet

Star Citizen : L’attente et le doute persistent, mais le rêve est là

Dans sa version actuelle, la 3.0, Star Citizen offre un incroyable univers mais le monde semble vide. Star Citizen ne convainc pas en tant que jeu. Mais en tant que fabricant de capture d’écran, de démonstration technologique il est sans équivalent.

Ainsi vous pouvez explorer une planète, vous arrêtez sur le haut d’une montagne pour admirer le paysage poussiéreux, balayé par des vents de sables, éclairé par les soleils et des lunes dans le ciel. Tout ces éléments sont liés, les planètes ont une rotation, les soleils tournent en orbite autour des planètes. Et il est possible de se déplacer, de visiter tout les éléments, voyager vers une lune, une planète, s’approcher d’un soleil. Tout ceci est la grande richesse de Star Citizen, c’est ce qui entretient une bonne partie du rêve autour cette univers.

Des stations à la Blade Runner

Mais une fois que vous avez vu explorez une partie de cet univers. Une fois que vous avez atterri sur une planète et que vous êtes de retour – une fois que vous avez vu les belles stations à la Blade Runner avec leurs affiches rebelles sur les murs obscurs et les néons vacillants – Il y a peu à faire. Vous pouvez acheter des fusils de fantaisie, vous pouvez même acheter un gros canon, qui se charge et qui décharge très bien, mais il n’y a rien à tuer.

De même, vous pouvez acheter différentes armures dans les magasins mais elles n’apportent rien dans le jeu, autre que de poser pour les captures d’écran. La plupart des magasins n’ont pas de stock interactif et ainsi, comme les stations et l’univers qui les entourent, ils contribuent à la sensation d’être dans un gigantesque studio hollywoodien vide. Comme si nous attendions l’équipe de tournage pour que le studio s’emplisse de vie.

Star Citizen en 4K

Quelques missions disponibles dans Star Citizen 

Pourtant il y a quelques missions à remplir, mais elles ne représentent que peu d’intérêt. L’une, par exemple, est une enquête dont le déroulement est dynamique en fonction des preuves que vous trouvez. Vous êtes à la recherche d’indices sur une station de communication étrangement calme et abandonnée pour comprendre ce qui c’est passé. Ce qui semble plutôt intéressant, mais il n’y a pas d’excitation, juste quelques terminaux et panneaux d’ordinateur avec lesquels interagir. Aucune menace, aucun danger, juste une mission pour répondre aux demandes d’une assurance. De tout façon, il n’a pas été possible de terminer la mission, nous avons rencontré un bug.

De même, les combats spatiaux de Star Citizen ne nous ont pas convaincus, à cause d’un manque d’armement. Ce point n’a pas beaucoup évolué depuis les dernières mise à jour.

Mais après tout c’est un accès anticipé. Et tout ce que nous découvrons est une démonstration du travail accompli, avec un peu de contenu d’initiation, suffisamment pour démontrer le concept et créer l’envie d’en voir plus. Tout comme les débuts de PUBG ? Le plaisir de découvrir, le rêve de la démo technologique sont bien présents. Mais le problème c’est que le plaisir de jouer n’est pas là. Et c’est pour l’instant sont plus grand défaut.

A lire aussi : Star Citizen en 4K : Les premières vidéos 4K se diffusent sur le webPreview : Star Citizen : Une simulation d’univers ?

A lire également

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

4 Comments
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires