137 mineurs de crypto-monnaies utilisent 2,3 % de l'électricité des US
|

137 mineurs de crypto-monnaies utilisent 2,3 % de l’électricité des US

Seulement 137 mineurs américains de crypto-monnaies utilisent 2,3 % de l’électricité totale des États-Unis. Une information qui a incité le gouvernement à exiger des rapports sur leur consommation énergétique.

Les autorités américaines cherchent à contrôler la croissance de la consommation énergétique des mineurs de Bitcoin. Pour ce faire, l’Administration américaine de l’information sur l’énergie (EIA) impose maintenant aux opérations de minages de crypto-monnaies à grande échelle de divulguer leurs besoins énergétiques.

Cette démarche s’inscrit dans un effort plus large visant à réglementer et à sanctionner l’extraction de crypto-monnaies, en raison de son impact énergétique considérable. Actuellement, l’EIA se contente de collecter des données. Celles-ci serviront à élaborer de nouvelles réglementations pour sanctionner les mineurs à l’avenir.

Cette initiative intervient après la publication d’une étude, initialement rapportée par Inside Climate News. Elle indique que l’extraction de crypto-monnaies pourrait représenter jusqu’à 2,3 % de la consommation totale d’électricité aux États-Unis.

Maitriser la consommation électrique des mineurs de crypto-monnaies pour ne pas compromettre la fiabilité du réseau

Dans un communiqué publié en janvier, l’administrateur de l’EIA, Joe DeCarolis, a déclaré : « Nous avons l’intention de poursuivre l’analyse des implications énergétiques des activités de minage de crypto-monnaies aux États-Unis… Nous nous concentrerons notamment sur l’évolution de la demande énergétique pour ces activités, identifierons les régions à forte croissance et quantifierons les sources d’électricité utilisées. »

Ces propos indiquent que le gouvernement américain est soucieux des défis environnementaux posés par l’extraction de crypto-monnaies. En particulier dans les zones densément peuplées, où elle pourrait compromettre la fiabilité et la durabilité de l’approvisionnement en électricité, entraînant des coûts plus élevés pour les consommateurs et des pénuries d’électricité en période de pointe. En janvier 2024, l’EIA avait recensé 137 installations de minage de crypto-monnaies.

L’EIA a constaté une augmentation significative de l’activité de minage de crypto-monnaies aux États-Unis ces dernières années. À tel point que ces opérations représentent entre 0,6 % et 2,3 % de la consommation électrique nationale. En comparaison, l’ensemble de l’industrie de minage de Bitcoin aux États-Unis consomme autant d’électricité que l’Utah ou la Virginie-Occidentale. À l’échelle mondiale, l’extraction de Bitcoin représente entre 0,2 % et 0,9 % de la demande énergétique totale, soit autant que la Grèce ou l’Australie à elles seules.

Maitriser la consommation électrique des mineurs de crypto-monnaies

Le minage de Bitcoin de plus en plus complexe avec une croissance des coûts en energie

Cette forte consommation énergétique est due à la prépondérance de l’extraction de Bitcoin aux États-Unis, où la part mondiale est passée de 3,4 % en 2020 à 37,8 % en 2022. L’algorithme de minage de Bitcoin, de plus en plus complexe chaque année, oblige à utiliser des dispositifs de minage spécialisés, entraînant des coûts énergétiques croissants.

Cette tendance pourrait s’accentuer si le Bitcoin continue sa croissance. En 2024, la crypto-monnaie devrait atteindre de nouveaux sommets, dépassant probablement son record de 69 000 $ après une réduction de moitié en avril.

A lire aussi

A lire également

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires