Gmail Emails Dynamiques : la fonctionnalité disponible le 2 juillet

Google lancera sa nouvelle fonctionnalité d’emails dynamiques le 2 juillet. Déjà disponible dans la version bêta de Gmail, elle fournit en fait une meilleure interaction pour l’utilisateur.

Avant de vous présenter cette nouvelle manière d’utiliser le service de messagerie de Google, n’oubliez pas de consulter notre guide Gmail. Ce dernier vous permettra de mieux comprendre ou mieux maîtriser cet outil au quotidien.

Des emails dynamiques, ça veut dire quoi ?

Jusqu’à maintenant, avec le web, le HTML, lorsque vous effectuez des actions, il faut généralement cliquer sur un lien, ce qui ouvre une nouvelle page, pour éditer le contenu, puis à nouveau confirmer.

Avec les emails dynamiques, les opérations sont plus réactives, « dynamique ». Par exemple, sans changer de page, vous pouvez dans Gmail, répondre à un message, confirmer et constater que votre message a bien été envoyé.

Cette fonctionnalité s’appuie sur la technologie AMP, « Accelerated Mobile Pages ». C’est un standard pour afficher du contenu sur le web, soutenu par Google. Il est composé de trois éléments principaux : AMP HTML, AMP JS et AMP Caches. L’objectif de cette technologie est d’accélérer l’affichage du contenu pour les utilisateurs finaux. Actuellement, elle est utilisée essentiellement avec du contenu statique, mais Google compte bien faire adopter l’aspect dynamique de cette technologie.

Les emails dynamiques sur Gmail Web pour commencer

La fonctionnalité ne sera disponible que sur Gmail Web, la version mobile devrait arriver plus tard.

La fonctionnalité poussée par Google

En fait, vous avez certainement du voir les emails dynamiques en action dans Gmail. Google a autorisé plusieurs de ses partenaires à envoyer des emails dynamiques, notamment Booking.com, Despegar, Pinterest,  Doodle, Ecwid, redBus, Nexxt, OYO Rooms et Freshworks.

Avant d’être autorisé à utiliser AMP dans Gmail, Google procède à une vérification de la confidentialité et de la sécurité de chaque partenaire.

A lire aussi :

Laisser un commentaire