Test Samsung Q80A
|

Test Samsung Q80A : le QLED 2021 en HDMI 2.1

Le test du Samsung Q80A QLED dévoile un bon téléviseur. Il remplace son prédécesseur le Samsung Q80T QLED de 2020. Si le nom est très proche, les deux téléviseurs ont de nombreuses différences, la principale c’est le type de dalle utilisée. Alors que la version 2020 utilisait une dalle VA avec un fort contraste et de bons pics de luminosité, cette nouvelle version utilise une dalle ADS, très similaire à la technologie IPS.

Comme le montre ce test du Samsung Q80A, ce téléviseur profite des forces d’une dalle IPS. C’est à dire de larges angles de vision, un temps de réponse très homogène même avec des images sombres en déplacement rapide, ainsi qu’une bonne gestion des couleurs. En revanche, les défauts de la IPS sont aussi là, le contraste est limité et l’uniformité des noirs est très médiocre. Cependant Samsung arrive à produire de bons pics de luminosité, ce qui permet d’obtenir un bon rendu HDR. Même si la gradation locale (Local Dimming ou rétroéclairage par zone) n’est pas très performante.

Les noirs manquent de profondeur lorsqu’ils sont regardés dans l’obscurité. Ce n’est pas le meilleur choix pour un visionnage dans une pièce sombre. Pour une séance dans une pièce obscure, le LG CX OLED ou encore le Samsung QN85A Mini LED feront beaucoup mieux sur ce point. Néanmoins, ce téléviseur est un excellent choix pour une utilisation dans des environnements lumineux. Mais ce n’est pas sa seule force, le temps de réponse homogène de la dalle IPS permet d’afficher de réduire le flou de mouvement efficacement. Que ce soit pour le sport, les films d’actions ou encore les jeux vidéo, il offre une très bonne expérience.

Le Samsung Q80A est compatible HDMI 2.1, avec la 4K à 120 Hz, le VRR, FreeSync et aussi l’ALLM. De plus sa latence réduite en fait un très bon choix pour les joueurs de jeux vidéo. Comme le montre le test, le Q80A a de grandes qualités, mais il ne conviendra pas à tout le monde.

Important

Ce test a été réalisé avec une version QE65Q80A qui utilise une dalle ADS (équivalent IPS). Les modèles 55 et 75 pouces offrent des performances quasi identiques. En revanche, les modèles 50 et 85 pouces utilisent une dalle VA, leurs performances sont donc différentes. De plus le 50 pouces est limité à 60 Hz.

Présentation du Samsung Q80A

Le Samsung Q80A est un téléviseur basé sur la technologie d’affichage LCD avec une résolution 4K et un design plat, il profite d’un filtre QLED pour améliorer le rendu des couleurs. Il appartient à la gamme Samsung QLED de 2021 et est disponible en tailles 55″, 65″, 75″ et 85″. Parmi les fonctionnalités notables, on retrouve le HDR10+ Adaptive, la Game Bar et le Filmmaker Mode.

Pour les joueurs consoles, PS5 ou Xbox Series X / S, il dispose de toutes les fonctionnalités nécessaires, comme le HDMI 2.1, la 4K à 120 Hz, le VRR et ALLM.

Spécifications du Samsung Q80A

AnnéeQLED 2021
Type de dalleIPS (ADS)
QLED
Taille50, 55, 65, 75, 85 pouces
FonctionnalitéHDR10+ Adaptive
Game Bar
Filmmaker Mode
AirPlay 2
WiFi WiFi 5 – 802.11ac
Bluetooth 4.2
Fixation VESA
Montage murale
VESA compatible
USB ports2
Assistant vocalBixby, Google Assistant, Alexa

Technologie d’affichageLCD
Rétroéclairage par zoneOui (FALD)
Type de dalleIPS
Fréquence100/120 Hz (50/60 Hz)
Définition4K
ProcesseurQuantum Processor 4K
HDMI4x HDMI 2.1
VRROui
FreeSync Oui
G-SyncNon
ALLM Oui

HDR10 Oui
HDR10+ Oui
HLG Oui
Dolby Vision Non
Advanced HDR Non

Test du Samsung Q80A

Comme nous l’avons dit précédemment, le Samsung Q80A remplace le modèle Q80T de 2020. Cependant, ils utilisent des types de dalles différentes, leQ80A est animé par une dalle IPS (ADS) alors que le Q80T utilise une dalle VA. Chaque type de dalle à ses forces et ses faiblesses mais nous ne connaissons pas les raisons qui ont poussé Samsung à choisir l’IPS.

Le test du Samsung Q80A montre un bon rendu des couleurs, il est aussi plus lumineux que son prédécesseur et beaucoup efficace en mode jeu avec le HDR d’activé. De même, il n’a aucun problème pour afficher le contenu 4K à 120Hz en HDR, ce qui n’était pas le cas de son prédécesseur. En revanche, le Q80T de 2020 a un meilleur contraste et une meilleure fonction de rétroéclairage par zone (Local Dimming).

Samsung Q80A
(lien vers le test complet)


Les plus :

  • Temps de réponse
  • Rendu des couleurs
  • Angles de vision larges
  • Pics de luminosité (SDR et HDR)
  • HDMI 2.1, 120 Hz et VRR
  • Upscaling de qualité
  • Bonne reduction des reflets
  • Latence très faible

Les moins :

  • Contraste limité
  • Uniformité des noirs
  • Local dimming médiocre (gradation locale)

Meilleurs prix Samsung QE55Q80A 55″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Rue Du Commerce 843€ Voir Offre
Rakuten 898€ Voir Offre
Cdiscount 1042€ Voir Offre
Darty 1055€ Voir Offre
Fnac 1055€ Voir Offre
Amazon 1086€ Voir Offre
Meilleurs prix Samsung QE65Q80A 65″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Rakuten 699€ Voir Offre
Amazon 1499€ Voir Offre
Leclerc 1589€ Voir Offre
Meilleurs prix Samsung QE75Q80A 75″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Rakuten 1250€ Voir Offre
Amazon 3632€ Voir Offre

Contraste du Samsung Q80A

Le Samsung Q80A a un faible taux de contraste, lors du test la valeur était de 1 427:1. A noter cette mesure peut varier légèrement d’un écran à l’autre. C’est une valeur classique pour une dalle IPS. En revanche, le modèle Samsung Q80T de 2020 avec sa dalle VA obtient une bien meilleure valeur. Mais les deux types ont des forces et faiblesses différentes.

Par ailleurs, le rétroéclairage par zone (Gradation locale ou Local Dimming) est médiocre. Ce qui fait que les noirs manquent de profondeur. De plus, lorsque le Local Dimming est activé, le contraste ne profite que d’une petite amélioration. Lors du test du Samsung Q80A, la mesure du contraste avec le Local Dimming activé était de 1548:1.

En bref, le contraste n’est pas le point fort de cet écran. Mais il a d’autres avantages que nous abordons dans ce test.

Luminosité du Samsung Q80A

Ce téléviseur possède une excellente luminosité SDR. Lors du test du Samsung Q80A, la mesure des pics luminosité en SDR était de 843 cd/m². Ce qui constitue une belle amélioration par rapport au Samsung Q80T QLED. Bien sûr, la luminosité varie en fonction des différents contenus, mais elle largement suffisante pour combattre les reflets. A noter, avec l’amplificateur de contraste, il est possible d’obtenir une meilleure luminosité, au prix d’une perte de précision des couleurs.

En HDR, le test du Samsung Q80A donne une valeur de 948 cd/m². C’est encore une très bonne valeur. Les reflets et autres petites lumières vives ressortent vraiment de l’image. La plupart des scènes sont plus lumineuses qu’elles ne devraient l’être. Si vous souhaitez rendre le HDR encore plus lumineux, il est possible de pousser l’amplificateur de contraste.

Avec le mode jeu et le HDR activé, la luminosité du Samsung Q80A reste très bonne. C’est une amélioration significative par rapport à notre test du Samsung Q80T QLED de l’année dernière. Elle reste cependant un peu plus faible en mode jeu.

Le Local Dimming du Samsung Q80A

Le rétroéclairage par zone (Local Dimming) du Samsung Q80A est médiocre. Lorsque de son activation, il y a une perte de détails dans les tons sombres. Néanmoins cela permet d’obtenir des noirs plus profonds au prix.

Il y a également un halo visible autour des objets brillants, comme les sous-titres sur fond noir. Les zones de gradation sont lentes à s’éteindre lorsqu’il y a des objets en mouvement rapide. A l’inverse, elles s’allument aussi prématurément. Le résultat c’est que les objets en mouvement rapide ne sont pas bien rendus. Il est donc préférable de l’activer en fonction du contenu.

Nous avons continué le test du Samsung Q80A et de sa fonction Local Dimming avec le mode jeu. Le résultat est très médiocre, là aussi il faudra choisir de l’activer en fonction des titres. Par exemple pour des jeux tir ou Battle Royale, il est préférable de ne pas l’activer. Pour des jeux contemplatifs, la gradation locale sera plus pertinente. Globalement avec le mode jeu et le Local Dimming activé, les noirs sont moins profonds, les lumières vives sont parfois trop éclairées. Par contre, le halo de lumière autour des objets lumineux est moins présent, mais cela est dû à un niveau de noir relevé, des noirs qui tendent vers le gris.

En résumé, la fonctionnalité de Local Dimming est décevante sur le Q80A. Si vous souhaitez une meilleure implémentation du Local Dimming, alors le Samsung QN85A est un meilleur choix. Il dispose aussi d’une dalle IPS, mais il est associé à un rétroéclairage Mini LED qui dispose d’une plus grande précision.

Uniformité des gris et des noirs

Lorsqu’on allume l’écran, les défauts d’uniformité sont visibles avec le fond noir qui s’affiche temporairement. Le test du Samsung Q80A confirme que l’uniformité des noirs présente des défauts. Sans Local Dimming, l’ensemble de l’écran a une dominante bleue. Il y a aussi quelques fuites de lumières du rétroéclairage sur les bords. Avec le rétroéclairage par zone activé, des blocs de zones horizontales sont éclairées, ce qui produit un défaut d’uniformité différent mais tout aussi marqué.

L’uniformité des gris est meilleure, malgré quelques défauts. Les bords sont visiblement plus sombres et le centre peut paraitre sale avec certains contenus.

Globalement, le test du Q80A montre des défauts d’uniformité visibles avec des images sombres. Cependant si les scènes ne sont pas sombres, ce défaut n’est presque pas perceptible avec des contenus réels.

Les angles de vue et traitement anti-reflets

Les angles de vision du Samsung Q80A sont larges, sans surprise avec une dalle IPS. Il obtient des valeurs similaires au Samsung QN85A QLED. Un atout qui le rend idéal pour les pièces larges, même si l’image se dégrade lorsqu’on le regarde sur les côtés.

Le Samsung Q80A présente une bonne gestion des reflets. Lors du test, des lumières vives ont été placée en face de l’écran, le reflet est atténué mais la lumière vive est toujours présente. Il est préférable d’éviter les reflets de lumière sur l’écran, que ce soit une source artificielle ou une fenêtre. A noter, ce téléviseur possède un traitement semi-brillant, alors que la majorité des Samsung ont un traitement mat. Ce traitement flatte l’image au prix de reflets plus importants.

Rendu et calibration des couleurs

La calibration des couleurs du Samsung Q80A est par défaut médiocre. Mais après calibration, la précision des couleurs est excellente.

Avec les réglages d’usine, la balance des blancs et le rendu des couleurs sont inexactes, même si cela ne se remarque pas beaucoup à l’oeil nu. La température des couleurs est plutôt froide, ce qui donne une teinte bleue. Enfin, le gamma s’écarte de sa cible, ce qui fait que la plupart des scènes lumineuses sont trop lumineuses.

Après calibration, la précision est excellente, presque parfaite. La température de couleur est très proche de l’objectif de 6500K, et le gamma suit beaucoup mieux l’objectif de 2,2.

Le Samsung Q80A a une très large gamme de couleurs. Lors du test, sa couverture de l’espace colorimétrique DCI P3 est de 87,8%. La norme DCI P3 correspond à la majorité des contenus HDR. Concernant la norme Rec. 2020, elle est de 64,2%. Cette norme est plus exigeante, mais elle est aussi nettement moins utilisée par les contenus HDR. En raison de son faible taux de contraste, les couleurs sombres manquent de détails. En revanche, il affiche très bien les couleurs vives grâce à sa luminosité de pointe élevée.

La gestion des dégradés est excellente. Il y a quelques défauts relevés lors du test du Samsung Q80A, cependant ils ne sont pas visibles à l’oeil nu et encore moins avec des contenus réels. Le réglage de la réduction du bruit sur  » Auto  » permet de supprimer les quelques défauts restants, au prix d’une perte de détails.

Le temps de réponse du Samsung Q80A

Le test du Samsung Q80A met en évidence un excellent temps de réponse. Pour une transition à 80%, qui correspond à l’oeil nu à une transition complète, le temps de réponse mesuré est de 4,6 ms. Concrètement, cela donne des mouvements fluides et nets. Cependant, des artefacts peuvent apparaitre sur les objets en mouvements rapides dans les zones sombres en raison d’un léger overshoot. Le phénomène est très similaire au Samsung QN85A QLED, il est certainement lié au traitement de l’overdrive. Ce point peut donc évoluer avec les mises à jour du micrologiciel (Firmware).

Le Samsung Q80A dispose d’une fonction d’insertion d’images noires pour réduire le flou de mouvement. L’implémentation est efficace, comme avec la plupart des téléviseurs Samsung. Cependant, il est parfois nécessaire de modifier les réglages en fonction du contenu ou lors de l’activation du mode jeu.

Il existe une fonction d’interpolation de mouvement, elle permet de calculer les images manquantes pour afficher un contenu à 120 Hz. Le résultat varie en fonction des contenus. Cependant des artefacts dans les scènes rapides, ce rend la fonction peut intéressante.

Le VRR du Samsung Q80A

Le test du Samsung Q80A révèle une bonne implémentation du VRR. La prise en charge native du VRR et du FreeSync permet de réduire les déchirures de l’écran. Il fonctionne automatiquement avec un appareil compatible lorsque le mode jeu est activé. Il n’est pas officiellement répertorié comme compatible G-SYNC, cependant nous avons pu l’activer manuellement avec une carte Nvidia sans rencontrer de problème. Pour faire la même manipulation, vous pouvez le guide « Comment activer G-Sync sur un écran FreeSync ?« . A noter, l’activation du VRR n’augmente pas la latence, ce qui est une bonne chose.

La latence du Samsung Q80A

La latence du Samsung Q80A est très faible, comme de nombreux téléviseur de la marque. Lors du test, la latence ou Input Lag est mesuré à 5,4 ms en 4K à 120 Hz avec le mode jeu activé. Avec un affichage à 60 Hz, elle augmente pour atteindre les 9,5 ms. En dehors du mode jeu, la latence remonte à plus de 60 ms. Lorsque que le mode interpolation d’image est activé, la latence passe alors à 21 ms en mode jeu.

En résumé, globalement la latence reste faible quelle que soit la résolution et la fréquence de rafraîchissement.

La compatibilité du Samsung Q80A avec la PS5 et la Xbox Series X / S

Le Samsung Q80A a été conçu pour une pleine compatibilité avec la PS5 ou la Xbox Series X. Le constructeur sud-coréen a une très bonne expertise dans ce domaine. Que ce soit pour la PS5 ou la Xbox Series X / S, tout est là et fonctionne très bien. Le VRR, l’ALLM et bien sûr la 4K à 120 Hz rien n’a été oublié. Les définitions supportées sont toute présentes, du 1080p à la 4K en passant par le 1440p, que ce soit à 60 Hz ou à 120 Hz avec un support natif. La seule limite ? C’est la PS5 qui ne supporte pas nativement le 1440p.

La nouveauté sur les téléviseurs Samsung en 2021 est une fonction « Game Bar ». Cette fonctionnalité permet de voir des informations utiles comme le taux de rafraîchissement actuel et le statut VRR. Vous devez maintenir le bouton Lecture/Pause de votre télécommande pendant quelques secondes pour l’afficher.

Design et ergonomie

Le Samsung Q80A a un design épuré et sobre. D’un point de vue design, il n’y a pas beaucoup d’évolution avec les modèles précédents, comme le Samsung Q80T QLED de 2020. Le panneau arrière est en plastique strié avec des fentes pour faire passer les câbles. Dans l’ensemble, il ressemble aux autres téléviseurs haut de gamme de la marque. Il s’intègre facilement dans une pièce de vie.

Le pied carrée supporte bien le téléviseur avec une bonne stabilité. Les bords sont fins à 0.9 cm. L’épaisseur du téléviseur est de 6,2 cm. La qualité de fabrication du Samsung Q80A est excellente. Il est principalement fait de plastique, mais il est solide et il n’y a pas de défaut notable.

OS et interface

L’interface Tizen de 2021 est améliorée. Elle est plus facile à utiliser et plus fluide que les versions précédentes. Lors du test du Samsung Q80A, nous n’avons pas rencontré de problèmes.

L’OS Tizen dispose de nombreuses applications. Les applications de streaming les plus utilisées sont présentes, comme Netflix, Prime Video ou encore Disney Plus.

La télécommande

Pendant le test du Samsung Q80A, la nouvelle télécommande de 2021 a été redessinée. Elle se révèle efficace, sobre et agréable à prendre en main. Elle dispose de boutons d’accès rapide à Netflix, Amazon Prime Video et Samsung TV Plus. Vous pouvez l’utiliser comme une télécommande universelle, même avec les appareils qui ne prennent pas en charge la technologie CEC. Vous pouvez également utiliser la commande vocale, comme changer l’entrée, modifier la luminosité ou demander la météo.

télécommande Samsung QN85A

Résumé de test du Samsung Q80A

Le Samsung Q80A est globalement bon. Avec sa dalle IPS, il est idéal pour regarder des émissions de télévision ou du sport dans une pièce large avec ses angles de vision. Il est également idéal pour les jeux vidéo grâce à son temps de réponse rapide et homogène. Sa faible latence donne une excellente sensation de réactivité. Ses fonctionnalités HDMI 2.1, comme le VRR et la 4K à 120 Hz sont très bien implémentées.

Cependant, ce n’est pas le meilleur choix pour regarder des films ou du contenu HDR. C’est en partie dû à son faible taux de contraste et à sa fonctionnalité Local Dimming médiocre. C’est avec les contenus sombres dans une pièce sombre que ces défauts seront les plus visibles.

Le test du Samsung Q80A dévoile un bon écran pour les jeux. Il possède les fonctions de jeu que la plupart des gens recherchent, comme le VRR et le support HDMI 2.1. Il a également un temps de réponse rapide et une faible latence pour une bonne sensation de réactivité. En mode jeu, son rétroéclairage par zone se révèle peu efficace avec les jeux rapides, mais les titres plus contemplatifs en bénéficieront.

Pour résumer, c’est téléviseur polyvalent et performant, même pour une utilisation en moniteur PC. Ses faiblesses sont le rendu HDR, il n’est donc pas idéal pour les amoureux du cinéma. Mais pour les autres utilisations, il offre de très bonnes prestations en particulier dans une pièce éclairée.

Samsung Q80A
(lien vers le test complet)


Les plus :

  • Temps de réponse
  • Rendu des couleurs
  • Angles de vision larges
  • Pics de luminosité (SDR et HDR)
  • HDMI 2.1, 120 Hz et VRR
  • Upscaling de qualité
  • Bonne reduction des reflets
  • Latence très faible

Les moins :

  • Contraste limité
  • Uniformité des noirs
  • Local dimming médiocre (gradation locale)

Avis sur le Samsung Q80A

Malgré ces défauts, il s’agit d’un bon téléviseur. Cependant, en fonction du prix, un téléviseur OLED, comme le LG CX, offre de meilleures performances en particulier dans une pièce sombre ou peu éclairée, mais le risque de marquage ne peut pas être écarté. A l’inverse comme le montre le test du Q80A, le Samsung offre de bonnes prestations dans une pièce lumineuse et il n’a pas de risque marquage avec des contenus statiques.

Le modèle précédent avec sa dalle VA, le Samsung Q80T, offre un meilleur contraste, une meilleure uniformité des noirs et une meilleure gestion des reflets. Alors que le Q80A dispose de meilleurs pics de luminosité en particulier en mode jeu, d’angles de vision plus larges et d’un temps de réponse plus homogène, ce qui produit un meilleur rendu des images en mouvement rapides.

Si votre budget le permet, le Samsung QN85A dispose aussi d’une dalle IPS, mais associée à un rétroéclairage Mini LED. Le QN85A offrent des meilleures prestations en particulier la fonctionnalité Local Dimming qui est plus précise.

Les meilleurs prix pour le Samsung Q80A

Attention, le modèle QE50Q80A de 50 pouces a une dalle VA, avec des performances différentes. De plus il est limité à 60 Hz.

Meilleurs prix pour le Samsung QE50Q80A 50″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Rakuten 859€ Voir Offre
Fnac 1133€ Voir Offre
Amazon 1141€ Voir Offre
Rue Du Commerce 1258€ Voir Offre
Cdiscount 1571€ Voir Offre
Meilleurs prix Samsung QE55Q80A 55″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Rue Du Commerce 843€ Voir Offre
Rakuten 898€ Voir Offre
Cdiscount 1042€ Voir Offre
Darty 1055€ Voir Offre
Fnac 1055€ Voir Offre
Amazon 1086€ Voir Offre
Meilleurs prix Samsung QE65Q80A 65″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Rakuten 699€ Voir Offre
Amazon 1499€ Voir Offre
Leclerc 1589€ Voir Offre
Meilleurs prix Samsung QE75Q80A 75″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Rakuten 1250€ Voir Offre
Amazon 3632€ Voir Offre

A noter, le modèle QE85Q80A de 85 pouces a une dalle VA, avec un meilleur contraste et une meilleure luminosité. Ses performances sont donc différentes.

Meilleurs prix pour le Samsung QE85Q80A 85″
Remplacé par le modèle Samsung Q80B
  Prix  
Cdiscount 3611€ Voir Offre

Alternatives au Samsung Q80A

  • LG CX : c’est la référence des téléviseurs OLED, le tarif est plus élevé. Cependant, le LG CX profite de ses pixels auto émissifs, avec un contraste infini, des noirs parfaits, un temps de réponse quasi instantané et un meilleure rendu cinéma. Le LG CX offre globalement de meilleures performances.
  • Samsung Q80T : le modèle QLED de 2020 profite d’une dalle VA avec un rétroéclairage par zone. Le contraste est meilleur et les noirs plus profonds. Cependant sa gestion du Local Dimming avec le mode jeu n’est pas parfaite, il est donc difficile de profiter de la gradation locale avec les jeux. Le Samsung Q80A profite d’angles de vision plus larges, de meilleurs pics de luminosité et d’un temps de réponse plus homogène. Sa gestion du mode jeu est aussi meilleure.
  • Samsung QN85A : Le Samsung QN85A QLED est globalement meilleur que le Samsung Q80A QLED. Le QN85A utilise un rétroéclairage à base de mini LED, il est plus précis mais aussi plus cher. Le QN85A est meilleur dans une pièce sombre car il dispose d’une meilleure fonction de Local Dimming. Elle améliore nettement le contraste. Le QN85A est également beaucoup plus lumineux et offre un meilleur rendu en HDR. Son traitement contre les reflets est également plus efficace. Ce qui en fait un meilleur choix pour une utilisation dans une pièce bien éclairée. Samsung Q80A vs QN85A
  • Samsung QN90A : il fait partie de la gamme Samsung Neo QLED de 2021. Cette version QN90A dispose d’une dalle VA Mini LED avec de meilleurs performances globale que le Q80A, mais le tarif est plus élevé.
  • Samsung Q60T : Le Q60T QLED de 2020 offre des performances inférieures, mais pour un tarif réduit.
  • LG NANO86 : le LG a l’avantage avec sa connectique HDMI 2.1, la 4K à 120 Hz, le VRR. Mais le Q80A offre un performance globale supérieure.

Si vous appréciez nos articles, ne manquez les prochains en vous abonnant à Cosmo Games sur Google News, vous pouvez également nous suivre sur X (ex Twitter). C'est un excellent moyen pour nous soutenir. De même, n'hésitez pas à partager vos réactions, commentaires ou remarques dans les commentaires, afin d'enrichir le contenu, de mieux comprendre et intégrer les différents points de vue.

Publications similaires

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

13 Comments
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires