Gmail devient payant ? Pas vraiment !

Le service de messagerie Gmail payant ? Un changement de la politique de gratuité de Google ?

Gmail deviendrait payant ? A en croire la toile, le service de messagerie de Google pousserait ses utilisateurs vers un modèle payant, alors que la société Alphabet se targue d’offrir des services gratuits aux utilisateurs. Mais les services sont-ils vraiment gratuits ? Et les services comme Gmail peuvent-ils devenir payant ?

Tout d’abord, le service de messagerie Gmail est actuellement le plus populaire. Il est utilisé par plus de 1,5 milliard d’utilisateurs. Ce qui représente un compte Gmail pour cinq personne dans le monde.

Actuellement la création d’un compte Gmail est gratuite et elle vous donne droit à 15 Go d’espace de stockage pour vos mails, photos et documents. Mais que ce passe-t-il lorsque vous atteignez cette limite ? En fait, vous ne pouvez plus recevoir de mails, ni en envoyer.

Mais rien n’a changé dans ce fonctionnement, c’est un principe que l’on retrouve dans la plupart des services de messagerie et même dans les services de messagerie d’entreprise. Alors pourquoi cette agitation sur la toile qui suggère que Gmail devient payant ?

Gmail payant ? La politique de gratuité de Google change-t-elle ?

Lorsque vous atteignez la limite de stockage de 15 Go, vous ne pouvez ni recevoir, ni envoyer de mails. Il y a deux solutions soit vous libérez de l’espace, soit vous passez sur le modèle payant. Et bien sûr Google met en avant cette dernière option.

Cependant, il n’y a pas de changement sur la politique de gratuité de Google. Le service Gmail payant ? Cela ne risque pas d’arriver, c’est le principe de base des services Google.

Pourtant des articles apparaissent pour nous indiquer que « Gmail devient payant alors que l’ADN de Google, c’est la gratuité », comme sur Europe 1. Un article qui a certainement trouvé sa source d’inspiration dans l’article de Bloomberg : « Gmail Hooked Us on Free Storage. Now Google Is Making Us Pay » ou en Français « Gmail nous a appâtés avec le stockage gratuit. Maintenant, Google nous fait payer »

Alors Google pousse-t-il vraiment ses utilisateurs vers un Gmail payant ? Comme nous l’avons vu, c’est évidement la solution mise en avant par Alphabet, la société mère de Google. Mais c’est un principe que l’on retrouve dans la plupart des services de messagerie gratuit, comme Outlook.com.

Google pousse-t-il ses utilisateurs vers un service Gmail payant ?

Mais il reste la question Google pousse-t-il ses utilisateurs vers le service payant ? Là aussi, il n’y a pas de changement de politique. Si vous atteignez la limite de stockage, la solution la plus rapide et la plus facile, c’est de passer à la première offre payante Google One, pour 1,99 € par mois. Vous gagnez ainsi 100 Go de stockage. Il y a aussi 200 Go pour 2,99 € par mois et 2 To pour 9,99 € par mois.

Cependant, Google a multiplié les offres gratuites de stockage qui inclut 100 Go pendant une période limitée. Par exemple, l’achat d’un Chromebook vous octroie 100 Go gratuitement pendant 2 ans.

Par ailleurs, les smartphones Pixel de Google lancés en 2016 offraient un stockage illimité des photos sur la cloud. Mais avec les derniers Pixel 4, le stockage est toujours gratuit, mais les photos sont compressées, ce qui réduit la qualité. Cette situation a donné lieu a une grande pétition pour revenir sur un modèle illimité et sans compression.

Comment éviter de passer sur le modèle Gmail payant ?

Comme nous l’avons vu, l’espace de stockage gratuit est partagé entre différents services de Google.

Nettoyer votre espace de stockage pour éviter de passer à un Gmail payant

Comme vous le voyez dans la capture d’écran ci-dessus, l’espace de stockage est partagé avec Google Drive, Gmail et Google Photos. Pour libérez de l’espace, voici différentes solutions :

nettoyer votre espace de stockage pour éviter le modèle Gmail payant

Afin de ne pas saturer votre boite mails et éviter de passer sur un modèle Gmail payant, n’oubliez pas de sauvegarder vos messages de manière régulière et supprimer les emails obsolètes.

A lire aussi

SourceBloomberg
Christophe Morel
Responsable du génocide des Pokemons. Destructeur de Fortnite. Persuadé qu'il est le dernier survivant d'une Battle Royale. Rédacteur sur Cosmo-games.com. Gamer de père en fils. Grand fan de séries et services de streaming.

A lire

Laissez un commentaire