Tencent : La reconnaissance faciale pour vérifier l’âge des joueurs

0
3
Tencent - La reconnaissance faciale pour vérifier l'âge des joueurs

Arena of Valor, un des jeux les les plus populaires en Chine teste l’utilisation de la reconnaissance faciale pour vérifier l’âge des joueurs.

Tout d’abord, Arena of Valor, plus connu en chine sous le nom de Honor of King, est un MOBA sur mobile très populaire chez les enfants en chine.

L’éditeur d’honneur de Kings, Tencent, a fait l’annonce ce week-end. Cependant, l’éditeur précise bien que le procédé sera limité à quelques « milliers » de nouveaux joueurs basés à Beijing et à Shenzhen.

Le titre a été très critiqué par les médias locaux, ils considéraient que les enfants étaient très dépendants du jeu.

Le gouvernement Chinois est actuellement engagé dans une vaste campagne pour contrôler l’utilisation des jeux vidéo. Afin de combattre des problèmes d’addiction, ainsi que la myopie.

La reconnaissance faciale pour limiter le temps de jeux

Sous la pression des régulateurs locaux, Tencent a mis en place en juillet 2017 des restrictions visant à limiter les joueurs de moins de 12 ans à une heure de jeu par jour et les 13 à 18 ans à un maximum de deux heures.

Pour commencer l’éditeur a mis en place un système de login avec des noms réels le mois dernier. Obligeant ainsi les joueurs de Arena of Valor à enregistrer leurs noms réels dans le jeu. Ces données sont ensuite vérifiées dans la base de données de la sécurité publique chinoise. Afin de s’assurer que les jeunes joueurs ne dépassent pas les restrictions imposées par le gouvernement.

Le test de reconnaissance faciale semble être un effort supplémentaire pour décourager les jeunes joueurs d’essayer de contourner les limites. Mais il n’a pas révélé la technologie qu’il utilisera pour effectuer les analyses ou comment il a l’intention de recouper les identifiants résultants.

Tencent a souligné que de nombreux utilisateurs avaient déjà exprimé des inquiétudes quant à l’idée d’utiliser un contrôle d’identité faciales dans les jeux. Et il a déclaré qu’il évaluerait les résultats de cet essai « en profondeur ».

Une campagne plus caste de contrôle des jeux vidéo

L’État chinois est actuellement engagé dans une campagne plus vaste de contrôle des jeux vidéo. Outre les préoccupations liées à la dépendance, il existe des avertissements indiquant que l’activité pourrait être liée à des niveaux croissants de myopie.

En août, le ministère de l’Éducation Chinois a annoncé son intention de développer son propre système de limitation par l’âge. Et aussi de limiter le nombre de jeux en ligne disponibles.

«Ce test est une extension de la plate-forme Youth Guardian existante de Tencent. Cette dernière permet aux parents de surveiller la durée de jeu et utilise la reconnaissance faciale. Mais cela va encore plus loin en comparant les images des utilisateurs avec les enregistrements des photos du gouvernement», a déclaré Piers Harding-Rolls d’IHS Conseil.

Le Big Brother Chinois, les limites de la technologie

«Il est inévitable que ce type de technologie ait certaines limites. En particulier pour les jeunes enfants qui subissent de nombreux changements faciaux au cours de leur croissance.»

«Cependant, la technologie de reconnaissance faciale s’améliore tout le temps.». Et le gouvernement Chinois a déjà une bonne expérience pratique de cette technologie. Elle est déjà utilisée pour la sécurité du pays.»

Ainsi connecté à plus de 170 millions de caméras, un programme d’intelligence artificielle parcourt les visages de milliards de Chinois. Cependant de récents articles suggèrent que la technologie n’est pas si performante que ça. Mais comme tout programme d’intelligence artificielle, il continuera de s’améliorer.

A lire aussi :

PARTAGER
Article précédentLa beta de Fallout 76 pèse 45Go!
Article suivantUne nouvelle Nintendo Switch en 2019 ?
Cosmo Games est un site d'actualité à propos des jeux vidéo sur PC, PS4, Xbox, Nintendo, VR, Android, iOS et des divertissements numériques. Les redacteurs de ce site sont des gamers qui donnent la parole aux gamers.

Laisser un commentaire