Nvidia baisse discrètement les spécifications du G-Sync Ultimate

Nvidia baisse les spécifications HDR et luminosité du G-Sync Ultimate

Nvidia a abaissé discrètement les exigences HDR pour obtenir la certification G-Sync Ultimate, plus précisément les pics de luminosités attendue. Sur Twitter PCMonitors fait remarquer un subtil changement récent sur le site web de Nvidia. Ce qui réduit les exigences pour la certification G-Sync Ultimate, le prérequis VESA DisplayHDR 1000 est remplacé par un vague « HDR réaliste » (Lifelike HDR).

Auparavant, la spécification la plus avancée G-Sync Ultimate exigeait la certification VESA DisplayHDR 1000. Ce niveau de DisplayHDR implique une luminosité supérieure à 1000 nits.

Mais aujourd’hui, ce n’est plus le cas ! Comme nous l’avions déjà remarqué avec l’Alienware AW2721D. Alors que ce dernier propose une luminosité de 600 cd/m², il est néanmoins certifié G-Sync Ultimate. Cependant il a bien un rétroéclairage par zone (Gradation Locale ou Local Dimming).

Le DisplayHDR 1000 retiré du G-Sync Ultimate

Aujourd’hui, Nvidia indique que pour obtenir le G-Sync Ultimate, l’écran doit offrir une expérience « HDR réaliste ». Ce qui rend le niveau de spécification attendue, un peu flou. Nvidia pourrait éclaircir ce point dans le futur. En fait, l’erreur est peut-être d’avoir intégré des attentes HDR dans la norme G-Sync Ultimate. La gestion du HDR sur les écrans PC a encore beaucoup de lacunes, surtout comparer aux téléviseurs. Pour offrir un bon rendu HDR, il faut un rétroéclairage par zone (Gradation Locale ou Local Dimming), de bons pics de luminosité ainsi qu’un bon contraste.

Si certains moniteurs sont capables d’offrir une bonne luminosité et un bon contraste, la principale difficulté se situe sur le rétroéclairage. C’est ce dernier qui permet d’obtenir, des noirs profonds et des pics de luminosité. Alors que sur les téléviseurs, comme le Samsung Q80T, le rétroéclairage est performant et efficace, il n’existe pas d’équivalent dans le monde des écrans PC. Alors que les quelques moniteurs qui offrent un rétroéclairage par zone ont des prix très élevés, presque qu’au même niveau qu’un téléviseur QLED haut de gamme ou que les excellentes TV OLED.

différences entre norme G-Sync

A lire aussi

A lire également

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest

0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires