Samsung Odyssey G9 : Test, specifications et meilleur prix

Le Samsung Odyssey G9, l'immersion à haute fréquence ?

Le test du Samsung Odyssey G9 vient à peine de commencer, nous mettons cette page à jour au fur et à mesure de l’avancement. Il s’agit d’un écran de 49 pouces extrêmement large avec une courbure qui vous place au centre de l’action, une immersion garantie ! Pour mieux comprendre ce qui en fait un écran d’exception, parlons un peu gabarit, gros chiffres, spécifications et prix.

Tout d’abord, le G9 Odyssey est un écran DQHD de 5 120 x 1 440. Sa taille de 49 pouces le place dans les plus grands écrans pour PC, c’est l’équivalent de deux 27 pouces. Et bien sûr avec cette taille, l’écran offre une courbure de 1 000 R, ce qui vous place au cœur de l’image, pour une immersion sans précédent. Vu que cet écran s’adresse aux joueurs de jeux vidéo, il dispose d’une fréquence de rafraîchissement de 240 Hz avec la gestion du FreeSync Premium Pro (ex FreeSync 2) et une compatibilité G-Sync. Pour profiter pleinement de cet écran, il faudra attendre la nouvelle génération Ampere de Nvidia, la série RTX 3000, ou les futurs GPU d’AMD. Mais la bonne nouvelle, c’est la nouvelle génération de GPU arriveront certainement en septembre !

Edit 18/07/2020 : une fuite de lumière a été constatée sur certains G9. Il s’agirait d’un défaut d’assemblage, ce qui ne remet pas en cause la qualité de l’écran. Samsung a rappelé les modèles actuellement en stock pour faire de nouveaux contrôles qualité. Les ventes sont pour l’instant retardée de 15 jours. Si vous avez reçu un modèle défectueux, contactez le SAV Samsung. Pour l’instant, celui que nous avons reçu ne semble pas avoir de défaut. Cependant, nous allons tester le Samsung Odyssey G9 plus en détails sur les fuites de lumière.

Spécifications du Samsung Odyssey G9

1000R courbure

Avant d’aborder le test du Samsung Odyssey G9, voici les informations techniques communiquées par le constructeur :

  • Taille : 49 Pouces
  • Résolution : DQHD 5 120 x 1 440
  • Ratio : 32:9
  • Luminosité : 1 000 cd/m² (typique 420 cd/m²)
  • Contraste : 2500:1
  • Technologie : QLED
  • Fréquence de Rafraichissement : 240 Hz
  • Temps de réponse : 1 ms
  • Dalle : VA
  • Courbure : 1000R
  • FreeSync Premium Pro (FreeSync 2) et G-sync compatible
  • Temps de réponse : 1 ms (G2G)
  • HDR : compatibilité HDR1000 et HDR10+
  • Gamme de couleur :
    • 95% DCI-P3
    • 125% sRGB
    • 92% Adobe RGB
    • 88% NTSC
  • Eclairage RGB personnalisable à l’arrière
  • Vesa : oui, 100 x 100
  • Connectique : 2x DisplayPort, 1x HDMI
  • Hub USB : 2 port USB 3.0
  • Consommation : 108 W
  • Dimensions sans pied : 114,7 x 36,3 x 29,1 cm (L x H x P)
  • Dimensions avec pied : 114,7 x 53,7 x 14,6 cm (L x H x P)
  • Poids 16,7 Kg
Meilleurs prix pour le Samsung Odyssey G9
  Prix  
Cdiscount 1 371 € Voir l’offre
Amazon 1 499 € Voir l’offre
Rakuten 1 499 € Voir l’offre
Fnac 1 499 € Voir l’offre
Boulanger 1 499 € Voir l’offre
Darty 1 499 € Voir l’offre
LDLC 1 499 € Voir l’offre
Materiel.Net 1 499 € Voir l’offre

HDMI 2.0 et DisplayPort 1.4, est-ce suffisant pour le G9 ?

En fait, la connectique HDMI 2.0b ou DisplayPort 1.4 ont une bande passante trop limitée pour gérer le DQHD natif à 240 images par seconde avec en plus les informations HDR. Pour régler ce problème de bande passante, il y a bien sûr les nouvelles normes HDMI 2.1 et Displayport 2.0, mais le G9 n’en dispose pas. Et une mise à jour logiciel post lancement parait peu probable. Cependant, pendant le test de l’Odyssey G9, ce point ne nous a pas limité, comme vous allez le voir.

Un signal vidéo compressé mais sans perte

Comment fait Samsung pour faire passer la résolution DQHD (5 120 x 1 440) avec le HDMI 2.0 ou le Display Port 1.4 ? En fait, il y a la technologie de compression DSC (Display Stream Compression). Et si on fait un petit calcul, 5120×1440 avec des couleurs sur 8 bit RGB, cela fait un débit théorique de 53,08 Gbps. Ce à quoi il faut ajouter environ 20% pour les signaux HDR, cela donne 63,6 Gbps. Le problème, c’est que le débit effectif du DisplayPort 1.4 est à 25,92 Gbps. C’est là que la compression DSC entre en jeu, avec un ratio de 2,5 le débit nécessaire tombe à 25,44 Gbps, juste en dessous du débit efficace du DisplayPort 1.4.

Pour que le DSC fonctionne, l’ensemble de la chaîne doti être compatible. C’est à dire, la carte graphique, le câble et bien sûr l’écran, ici le Samsung Odyssey G9. Concernant les cartes graphiques, à partir de la génération Turing de Nvidia (RTX 2060GTX 1650 ..), les cartes Nvidia sont compatibles avec le DSC. La génération Ampere de Nvidia(RTX 3090, RTX 3080, RTX 3070) est donc aussi parfaitement compatible. Côté AMD, à partir de la série RX 5000 (RX 5500RX 5600RX 5700 XT), l’ensemble des Radeon sont compatibles.

En fait, la nécessité d’avoir une carte graphique compatible DSC n’est pas vraiment un problème. Pour faire tourner vos jeux sur un tel écran, une carte de dernière génération ou récente est préférable. Et elles sont compatibles DSC.

un ecran DQHD - Samsung G9 Odyssey

Test du Samsung Odyssey G9

Le test du Samsung Odyssey G9 révèle un écran d’exception. Son immersion est exceptionnelle, mais est-elle suffisante pour vous faire oublier ses défauts ?

Le Samsung Odyssey G9 est un bon écran PC dans l’ensemble. Il offre de bonnes performances de jeu grâce à une faible latence, à son temps de réponse rapide et son taux de rafraîchissement élevé. Mais là où il excelle, c’est avec son immense espace de travail ou de jeu, l’équivalent de deux écrans 27 pouces.

Sa haute densité de pixels permet d’afficher clairement le texte. En revanche ses angles de vue sont étroits. Mais vu sa courbure, c’est un écran conçu pour que l’utilisateur se place en son centre. Par contre, l’uniformité des noirs n’est pas bonne, ce qui sera surtout visible avec les contenus non HDR, car le Local Dimming ne s’active pas dans ce cas-là. Avec le contenu HDR, le rétro éclairage (Local Dimming) par zone s’active automatiquement, ce qui rend les noirs plus uniformes, mais ce n’est pas encore parfait. Le rétroéclairage par zone se fait par bande verticale, ce n’est pas un Full Local Dimming.

Néanmoins, avec sa large gamme de couleurs et sa très bonne luminosité, il est capable d’offrir une excellente expérience HDR. C’est le seul écran capable d’offrir une telle expérience de jeu HDR, avec une image en 5 120 x 1 440 animé en 240 Hz. Mais comme toujours aucun produit n’est parfait, si ce genre d’immersion vous fait rêver, le G9 peut vous faire oublier ses défauts et vous transporter au cœur de l’Odyssey.

Samsung Odyssey G9
Meilleur prix constaté environ 1499 eurosSamsung G9 Odyssey
Les plus :
  • Immersion
  • 240 Hz
  • FreeSync Premium Pro
  • G-Sync compatible
  • Les couleurs riches du QLED
  • Temps de réponse
  • Très faible latence
  • Le seul écran HDR1000
  • Un écran polyvalent
Les moins :
  • Le prix
  • La largeur de l’écran et du pied
  • Edge Local Dimming (et pas Full Local Dimming)
  • Uniformité des noirs

Le temps de réponse du Samsung Odyssey G9

A 60 Hz, le temps de réponse du Samsung Odyssey G9 est exceptionnel. Le réglage de l’overdrive sur « Standard » offre le meilleur équilibre, les options « Rapide » et « plus rapide » génèrent trop de dépassement (Overshoot).

A 240 Hz, le temps de réponse est bon. Là aussi le réglage sur « Standard » est le plus efficace. La réduction du flou de mouvement (MBR) est efficace.

La latence

La latence est exceptionnellement faible. Lors du test du Samsung Odyssey G9, elle est mesurée à 2,3 ms en moyenne à 240 Hz. A 60 Hz, elle semble instable et monte parfois à 20 ms, ce qui reste néanmoins une bonne valeur.

Taux de rafraichissement

Pendant le test du Samsung Odyssey G9, le taux de rafraîchissement très élevé nous a procuré une expérience de jeu fluide et réactive. Même lorsqu’on est sur le bureau Windows, le déplacement des fenêtres est extrêmement fluide. La prise en charge du FreeSync et G-SYNC est bien implémentée, nous n’avons constaté aucun problème de scintillement ou d’image noire. L’activation du VRR se fait en douceur.

Cependant, il y a quelques limitations. La fréquence de rafraîchissement maximale est limitée à 60 Hz en HDMI, et le VRR n’est pas disponible. Sur le DisplayPort, il faut utiliser la fonction Display Stream Compression (DSC), vpour profiter des 240 Hz en HDR.

Rendu des couleurs

Le Samsung Odyssey G9 dispose d’une gamme de couleurs SDR exceptionnelle. Il couvre la quasi-totalité de l’espace colorimétrique sRVB utilisé dans la plupart des contenus, 98,4% sRGB. Concernant l’l’espace colorimétrique RVB d’Adobe utilisé dans l’édition de photos, le G9 est à 81,8% d’Adobe RGB.

Enfin, le rendu des couleurs en HDR est bon. La gamme de couleurs HDR est de 87,3% de DCI P3, mais la couverture Rec. 2020 est beaucoup plus limitée.

Le prix du Samsung Odyssey G9

Après plusieurs mois d’attente, le G9 est disponible au tarif officiel de 1 499 €. Sachant que Samsung est aussi un fournisseur de dalle, à termes il est possible de voir arriver des écrans similaires sur le marché avec d’autres marques. Bien sûr, Samsung se garde l’exclusivité au début de la commercialisation.

Meilleurs prix pour le Samsung Odyssey G9
  Prix  
Cdiscount 1 371 € Voir l’offre
Amazon 1 499 € Voir l’offre
Rakuten 1 499 € Voir l’offre
Fnac 1 499 € Voir l’offre
Boulanger 1 499 € Voir l’offre
Darty 1 499 € Voir l’offre
LDLC 1 499 € Voir l’offre
Materiel.Net 1 499 € Voir l’offre

Les dimensions du Samsung Odyssey G9

Avec le pied, cet écran est imposant avec son 1m14 de largeur et sa hauteur de 53,7 cm. Mais ce n’est pas tout, avec sa courbure de 1000R, sa profondeur est de 41 cm ! Autant dire qu’il vous faudra un grand bureau ! Cependant, une fixation VESA est présente. Et elle devrait résoudre une bonne partie des problèmes de place. Même si la largeur ne change pas, la hauteur passe à 36,3 cm et la profondeur à 29,1 cm.

  • Dimensions sans pied : 114,7 x 36,3 x 29,1 cm (L x H x P)
  • Dimensions avec pied : 114,7 x 53,7 x 41,6 cm (L x H x P)

Quelle carte graphique pour le Samsung Odyssey G9 ?

Comme nous l’avons vu, il est important de disposer d’une carte graphique récente compatible avec le DSC. Mais bien sûr, il y a aussi la puissance graphique nécessaire pour faire tourner vos jeux en DQHD (5 120 x 1 440). Cette définition est presque l’équivalent de la 4K, 8 294 400 pixels contre 7 372 800 pixels pour le DQHD. C’est à dire 11% de pixel en moins. Bien sûr vous ne trouverez pas de Benchmark de GPU avec une définition DQHD, c’est pour cela qu’il est plus simple de comparer avec de la 4K à 240 Hz.

Il faut donc trouver une carte qui soit capable de faire tourner vos jeux en 4K à 240 Hz. Alors forcément, il faudra faire des concessions graphiques sur plusieurs jeux, et forcément il faut taper dans le haut-gamme ou l’ultra haut de gamme :

  • RTX 3090 pour profiter pleinement du G9
  • RTX 3080 : même avec cette carte il sera difficile d’atteindre les 240 Hz en 4K
  • A condition de faire plusieurs concessions la RTX 3070 est une solution économique

Précommande du Samsung Odyssey G9

Le G9 est déjà disponible, par exemple chez LDLC pour un prix de 1499 € avec une date de livraison au 16/07/2020.

Les alternatives

Pour l’instant, il n’y a pas de réel concurrent au Samsung Odyssey G9. Ce dernier a clairement des spécifications hors normes pour le marché actuel. Cependant vous trouverez ci-dessous des écrans avec une définition DQHD et un taux de rafraîchissement élevé.

  • LG 48CX OLED : le format est imposant avec les 48 pouces au format 16:9, présenté comme une TV et un écran PC à la fois, c’est une alternative intéressante. C’est la technologie OLED qui en fait un écran d’exception, le temps de réponse est quasi instantané, les noirs sont parfaits, le flou de mouvement extrêmement limité et le rendu HDR excellent. Par rapport au G9, il faudra cependant se limiter à 120 Hz, avec l’OLED ce n’est finalement pas vraiment un problème. Enfin, le dernier point à l’avantage du G9, c’est que le LG 48CX est plat. Consultez le test du LG 48CX avec ce lien.
  • Samsung C49RG90 : 120 Hz, incurvé, HDR 1000, QLED, FreeSync
  • LG 49WL95C-W : 144 Hz, incurvé, HDR 10

A lire aussi

Alban
Maitre Yoda du FPS à la souris. Émissaire de la culture Gaming ! A la recherche de la News pour les gouverner toutes. Rédacteur pour Cosmo-games.com avec une envie insatiable de lancer une partie !

A lire

Laissez un commentaire